Consulting En Sûreté

Optimisation naturelle du potentiel humain

Pour faire la différence entre se noyer, flotter et nager...

Les lecteurs réguliers de ce site connaissent le diversité des thèmes abordés.

La préservation de la santé, l’entrainement physique et mental, les arts martiaux et la self-defense, la stratégie, la résilience et l’autonomie, l’exploration et la connaissance de son environnement, la protection personnelle au sens large et la sûreté générale... 

Tous ont en communs un élément essentiel  :

- L’optimisation.

La définition la plus simple de l’optimisation que je puise donner dans le contexte présent, est :

« Amélioration ponctuelle, régulière ou constante du fonctionnement d’un système ».

Cette définition d’optimisation est parfaitement appropriée pour ce qui nous concerne ici, à savoir « l’optimisation naturelle des potentiels humains ».

Pour bien appliquer le principe d’optimisation aux différentes composantes de notre vie, il est important de considérer l’être humain comme ce qu’il est :

- Un impressionnant système ultra complexe !

Et selon la partie du système qui doit être optimisée, il est indispensable d’en avoir compris le fonctionnement avant d’en commencer l’optimisation.

Si l’on prend par exemple les sujets liés à la préservation de la santé, les soins d’urgences et la médecine naturelle, il est évident que pour en appliquer le contenu, certaines connaissances en rapport sont indispensables.

Vous devez connaitre votre corps pour comprendre si quelque chose d’anormal se produit en lui.

Connaitre quelques bases en anatomie, biomécanique et grands systèmes biologiques humain ne sera pas superflus…

Dans le même ordre d’idée, ces mêmes connaissances des systèmes circulatoire, respiratoire, nerveux, squelettique et musculaire feront partie intégrante d’une formation de base à l’application efficace de techniques d’arts martiaux et self-defense et surtout à la protection de vos propres vulnérabilités physiques.

Ce qui est valable concernant ces deux précédents sujets l’est aussi au sujet des entrainements physiques.

Vous pouvez bien sûr suivre une procédure d’entrainement sans connaissances élémentaires de votre système endocrinien et du métabolisme en général mais ça reviendrait à demander à un agent de maintenance d’effectuer une liste organisée de gestes sur une machine sans connaitre les mécanismes qui entrent en actions lorsque cette machine fonctionne.

Le travail sera fait, mais un « expert » qui visualise parfaitement les rouages de sa machine sera plus apte à en diagnostiquer une défaillance, la maintenir en état de marche et à en « optimiser » le fonctionnement.

Tant qu’à rester dans le domaine de la mécanique de précision, ce qui concerne les test d'intrusion physique et la protection de l'habitat, évoquent inévitablement « l’art du lockpicking » ou l’art de crocheter les serrures.

Cette discipline ne demande pas de simplement remuer quelques outils dans une serrure en espérant que celle-ci se déverrouille.

Votre esprit devra visualiser un système que vous êtes sensé connaitre à la perfection (le mécanisme de la serrure).

L’amateur entrainé ouvrira sans problème la serrure en utilisant les informations tactiles qui lui parviennent et en agissant sur le mécanisme en conséquence.

L’expert aura développé ce savoir-faire à un niveau supérieur en visualisant littéralement ce qu’il se passe dans l’étroit « passage de clé » comme si il voyait de ses propres yeux les goupilles en mouvement.

L’optimisation ultime de cette compétence est une réalité concrète que certain aveugles et mal voyants ont acquit par la privation de la vue.

Ils compensent cette perte de sens par l’optimisation d’un ou plusieurs autres.

Ce qui me permet la transition vers un sujet délicat (et que je ne prétend pas maitriser) :

Le 6ième sens…

N’étant pas particulièrement sensible à ce qui touche à l’irrationnel mais étant suffisamment curieux et ouvert d’esprit pour reconnaitre une grande part de mystère dans les capacités humaines (et le reste de l’univers mais la liste est longue…), j’ai déjà brièvement expliqué ma conception personnelle du sixième sens en ces termes :

« Le sixième sens pourrait être le résultat d’une utilisation optimale et conjointe des cinq sens connus, avec une perception au-dessous du seuil de la conscience occasionnant une interprétation sub-consciente elle aussi. »

Je ne m’étalerais pas plus sur le sujet en concluant simplement qu’il me semble possible d’optimiser ses perceptions sensorielles (les 5 sens connus) au-delà de ce qui est commun pour la plupart d’entre nous.

Tout comme il est possible par différentes méthodes ou à l’aide d’éléments extérieurs d’optimiser une multitude de nos capacités.

Avez-vous entendu parler du transhumanisme ?

Je n'en ferais pas la publicité...
 
Selon Wikipédia, « le transhumanisme est un mouvement culturel et intellectuel prônant l'usage des sciences et des technologies pour améliorer les caractéristiques physiques et mentales des êtres humains. »

S’il m’est arrivé de vanter les mérites de certaines technologies au service de l’homme, je suis intimement convaincu que beaucoup d’entre elles n’ont pas été développées et utilisées comme elles auraient dû l’être.

Vous devinerez assez facilement quels genres de technologies nous a rendu plus esclave que libre.

Dans le cas du transhumanisme, le constat risque d’être pire encore…

Beaucoup d’entre nous, (moi y compris) sommes devenus dépendants des technologies (gps, téléphones portables, moteur à explosion…)

Alors, que nous réserve le transhumanisme si ce n’est encore plus de dépendance et d’asservissement ?

Si certaines applications de ce domaine de la science (fiction) peuvent en effet venir en aide à certaines personnes (mutilés, aveugles…), je préfère me cantonner dans le cadre de cet article à ce que j’appelle « l’optimisation naturelle du potentiel humain ».

Si l’optimisation du potentiel humain est selon moi, un formidable état d’esprit à cultiver, il est impératif d’optimiser notre sens moral dans un premier temps.

Je n’ai malheureusement pas de « mode d’emploi » ou « formation clé en main » pour y parvenir, mais être « meilleur(e) », « plus aiguisé(e) », plus « riche » intérieurement (et même financièrement) n’est pas « sainement » envisageable sans un respect universel du monde qui nous entoure.

Et le cerveau dans tout ça ?

Tout se passe essentiellement dans la tête.

Même ce qui soit disant viens du cœur…

Ce qui implique de toute évidence que pour une optimisation générale des potentiels humains il est nécessaire d’optimiser les fonctions cognitives.

Les possibilités offertes par l’optimisation de ce qui se passe dans le crâne sont sans commune mesures !

Une utilisation de l’ensemble du cortex cérébral, réglés comme du papier à musique et calibrés comme un char d’assaut permettrait sans aucun doute des prouesses inimaginable.

Mais essayons quand même :

Imaginez-vous avec la capacité de parler 4 ou 5 langues tout en étant un as de la communication interpersonnelle.

Ou encore, que deviendrais votre vie professionnelle avec une parfaite connaissance et maitrise de tous les savoirs relatifs à votre profession ?

Si cela peut paraitre illusoire alors imaginons simplement une augmentation d’un dixième de nos facultés.

En ce qui me concerne, je ne demande pas mieux !

Et vous que feriez-vous avec un potentiel optimisé ?