Consulting En Sûreté

L'Utilisation Martiale du Son


Quelles peuvent être les liens entre "le son" et "le combat" ?

Ou encore la relation entre "musique" et "guerre"

L'histoire des guerres anciennes et modernes nos l'apprend :


Savamment utilisé, le Son est une Arme puissante !

Du tambour de guerre aux armes acoustiques en passant par le sonar et le "mind control", la musique et plus largement le son a des propriétés particulières qui ont été utilisées au combat à travers les ages.

Instinctivement d’abord, car le son est une information sensorielle qui s'adresse tant à notre conscience qu'à notre subconscient.

Et de façon scientifique ensuite, car évidemment, ces ressentis instinctifs et les constatations concrètes qui on pus être faites en situations réelles, ont été étudiées dans le but de comprendre ces phénomènes et la moins noble intention typiquement "humaine" d'en faire des armes toujours plus performantes.

En ce qui nous concerne tous, le constat des effets du son sur l'être humain est quasiment quotidien.

Mp3, autoradio, clips musicaux visionnés sur internet...

La musique provoque en nous tout une palette d'émotions.

Elle est présente et appréciée par toute l'humanité tant qu'elle correspond à certains critères personnels et bien sûr culturels...

Elles est également susceptible de provoquer stress et agressivité lorsqu'un voisin indélicat pousse les décibels un peut trop fort à deux heures du matin en pleine semaine ou qu'il écoute tout simplement ce que vous êtes en droit de considérer comme de la musique de merde ! (tous les goûts sont dans la nature.)

Des recherches scientifiques ont prouvées que l'écoute d'une musique agréable provoquait une hausse de sécrétion de dopamine (l'hormone du bien être) et pouvait modifier l'activité cérébrale.

Il est facile de faire le lien entre ces observations et le fait que la musique soit omniprésente dans les spots publicitaires et les films de cinéma.


Illustrons le propos :

Vous regardez une publicité, on vous martèle avec un slogan infantilisant simple à retenir, on vous présente en gros plan le produit à vendre et on enrobe le tout dans une belle musique qui va bien...

Plus tard, en revoyant le produit dans les rayons du super marché, vous associez inconsciemment l'idée du bien être ressenti grâce à la musique au produit qui est juste en face de vous.

La flèche à atteint sa cible... (surtout si au final vous achetez le produit)

On vient de démontrer que la musique pouvait être une arme marketing.

Mais qu'en est il pour les armes de combat ? Les armes de guerre ?

Comme dit précédemment, la science à prouvée que le son provoquait des émotions en favorisant la secrétions de certaines hormones et en modifiant l'activité cérébrale.

Pour le décrire simplement, le son est une vibration qui se déplace dans l'air.

Nous percevons cette vibration en majeur partie grâce à notre sens de l’ouïe mais notre corps perçoit également une grande partie de ces vibrations.

Et dans certains cas, ces vibrations agissent comme de véritable armes.

Chaque exemples que je vais citer pourraient faire l'objet d'un article à part donc je ne les développerais qu'en partie.


Voici une liste non exhaustive de quelques utilisations "Martiales" de la musique et du son :

- Les tambours de guerre.

Notamment utilisés lors des guerres Napoléonienne, les tambours de guerre servaient à transmettre des ordres de batailles "codés" par des rythmes bien précis.

Le rythme des tambours avait également pour effet de galvaniser les troupes et "impressionner" l'ennemi.
Le Mehter, Orchestre Militaire Sous l'Empire Ottoman


- Les "flèches hurlantes".

Les flèches hurlantes (sifflante) sont des flèches fabriqués de telle sorte qu'un filet d'air passant à travers elle provoque un sifflement lors de sa course jusqu'à sa cible.

De telles flèches pouvaient avoir un effet dévastateur sur le morale de la sentinelle médiévale de base qui dans son esprit souvent superstitieux pouvait y voir une attaque de démon et autre sorcellerie.

Très efficace pour affoler les chevaux de l'ennemi, ces flèches étaient aussi utilisées pour la chasse dans le but de rabattre la proie ou pour envoyer des signaux à distance.

Nasu no Yoichi


- Le Morse.

Les deux points précédents ont mis en évidence la notion de communication en temps de guerre donc quoi de plus normal que de mentionner LE moyen de communiquer à distance le plus polyvalent du monde : le Morse

Pourquoi le signal Morse est polyvalent ?

Parce-que le morse est une suite de signaux courts et long entrecoupés de pauses qu'il est tout à fait possible de percevoir visuellement, tactilement et dans le cas qui nous intéresse ici, auditivement en fonction bien sûr de la source émettrice du signal.

.- -.-. - .. --- -. / . - / ... . .-.. ..-. / .--. .-. --- - . -.-. - .. --- -.


- Les sirènes.

Pas celle de l'Odyssée ni des comptes de pirates mais leurs équivalent mécanique (ou électronique) qui à défaut de charmer les marins en mer pour mieux les noyer, offre un certain avantage dans l'alerte qu'elles donnent en diverses circonstances.

Si un système d'alarme est essentiel pour dissuader un intrus de pénétrer dans des locaux privés, il l'est autant si ce n'est plus pour avertir militaires et populations civiles de l'imminence d'un bombardement ou d'une attaque de front.

LK120 Sirène Militaire utilisable sans électricité
 

- Kiai (au Japon), Chi-yi ou Qi-i ou Fa-sheng (en Chine), Het (au Vietnam) ou Kihap (en Coré)

Ces douces appellations exotiques désignent toutes la même chose :

Le cris émis par un combattant d'arts martiaux au moment d'une attaque.

Sans mentionner le coté philosophique voir ésotérique de la pratique, ce cris a pour objectif concret de renforcer l'attaque en extériorisant l’intention de puissance et d'efficacité tout en déstabilisant l'adversaire.



- Les menaces verbales et l'intimidation.

En mettant volontairement l'accent sur l'aspect psychologique de la menace, il est intéressant de noter que les mots utilisés n'auront pas forcement beaucoup d'importance.

Ou du moins il n'auront pas nécessairement besoin d'être menaçant.

L’intonation des mots et la façon dont la menace est proféré est primordiale !
(Sans parler ici de la posture et la gestuelle bien sûr)

Sans vouloir entrer dans des considérations d'ordre politique, il suffit de suivre certaines rencontres entre dirigeant et de lire entre les ligne pour comprendre...




- L'espionnage

L'espionnage (militaire, industriel ou privé) est un vaste sujet qui utilise aujourd’hui des technologies de pointes inimaginables il y a quelques années.

Le son, ou plutôt la collecte et l’interprétation de sons, signaux acoustiques ou audios numériques en est une pratique essentielle.

L'exploitation d'images, d'informations visuelles et de communications informatisées n'étant pas toujours suffisantes, les écoutes téléphoniques, l'enregistrement de conversations ou l'écoute directe via diverses technologies permet souvent d'obtenir d'importantes informations pouvant être déterminantes.

L'étude de certaines ondes acoustiques émise depuis un point précis peuvent également donner plusieurs informations sur la nature des activités qui s'y déroulent :
  • Terrain d'entrainement.
  • Mouvement de troupes.
  • Bruits de moteurs.
  • Bruits industriels divers.
  • Essais militaires...
Au final, qu'y a t-il de réellement confidentiel ?

- Le "Sound Locator" ou "Acoustic Locator".

Ce "radar acoustique" ancêtre du radar moderne scrutaient le ciel pour détecter le son des moteurs d'avions en temps de guerre et pouvait anticiper avec plus ou moins de précision la provenance d'une attaque aérienne.

Acoustic Locator au Japon en 1936


- Le Sonar.

Acronyme de Sound Navigation And Ranging, les sonars utilisent la propagation du son en milieux aquatique pour la détection d’objet sous marin ou en surface.

Développé durant la première guerre mondiale, le sonar est un élément clé de la détection pour la marine de guerre (détection des mines marines, détection de bâtiments de guerre, détection d'obstacles et guidage de torpille).

La traque du son sous la mer – Infographie IDÉ /Marine Nationale


- Les dispositifs de harcèlement acoustique.

Les canons à sons, comme par exemple les systèmes LRAD (Long Range Acoustic Device) sont des armes sublétales utilisées pour le maintient de l'ordre et le contrôle des foules par la police et les forces armées.

Ils fonctionnent en émettant des ondes acoustiques dirigées à haute intensité et en plus de perturber certaines fonctions biologiques, ils peuvent induire des malaises psychiques en transmettant des messages audio particulier, de la propagande violente ou des sons angoissant...

Différents types de systèmes LRAD, portatifs, mobiles et fixes.


- Le mind control

Le sujet est bien réel malgré l'aura de complotisme qui l'entour.

C'est aussi un sujet aussi complexe que passionnant qui plus que n'importe quel autre sur cette page mérite d'être développé en plusieurs articles.

Le mind control, comme son nom l'indique est un ensemble de technique visant à contrôler l'esprit d'une personne.

La programmation mental peut être effectué de plusieurs manières dont entre autre :

  • L'utilisation de drogues diverses.
  • La privation de sommeil et autres méthodes d'affaissement de la volonté.
  • La menace et autres méthodes de persuasion.
  • Le subliminal.
  • L'hypnose.
  • La stimulation sensorielle dont l'utilisation de flash de lumière, d'image et de certains sons... 
Nous avons brièvement vu la menace dans un point précédent.

L'hypnose et le subliminal sont deux techniques pouvant utiliser divers sons (métronome, ondes sonores particulières, parole perçut sous le seuil de la conscience, suggestions...)

Quand aux stimulations sensorielles utilisant le son, il est avéré qu'elle sont d'une redoutable efficacité pour la programmation mentale d'un individu et peuvent également être utilisées dans le cadre de l’optimisation de certaine facultés de façon volontaire :
  • Apprentissage accéléré.
  • Renforcement mental
  • Mémorisation.
  • Récupération physique.
  • Motivation et stimulation de la combativité...
Certains sujets abordés sur cette page feront l'objet d'articles plus développés.

Il était ici question de démontrer que la musique et le son peuvent être des armes que l'homme a su exploiter très tôt et de façon toujours plus ingénieuse au fil des siècles.

Quelles seront les prochaines générations de ce type d'arme ?

L'avenir nous le dira...