Consulting En Sûreté

Kaki : Les Equipements Du Feu

Cette page est en lien avec l'article sur la présentation du Bansenshukai et propose à titre de comparaison sans rapport direct, ni prétentions, les articles exposées sur le site pouvant se rapprocher des disciplines enseignées dans :
  
"L'océan de dix mille rivières" 
 
 
Dans la partie du sommaire traduite comme étant :

"Kaki : Les Équipements Du Feu"



La maitrise du feu par les premiers hommes a été un tournant majeur dans l’histoire de l’humanité et leurs a permis un élargissement radical de leurs perspectives de survie.



La maitrise du feu a tout d’abord permit de :



- Fournir de la chaleur.

- Permettre la cuisson des aliments.

- Se protéger des prédateurs.

- Explorer l'environnement dans l’obscurité.

- Trouver naturellement de nombreux usages pour le combat et la guerre…

Le feu est un élément capital à la survie de l’homme !

Ce constat s’applique à tous ce qui en dérive comme le survivalisme et l’art de la guerre.
  
Le cadre de cet article sera agrandi à une diversité de sujet sur les thèmes propres au site Deadlymotion mais concentrons-nous plus en détail sur ce que « les équipements du feu » peuvent bien représenter dans le bansenshukai, le guide des shinobi.

Pour un Shinobi, l'utilisation d'outils à feu représente l'un des principes les plus fondamentaux du Ninjutsu et est élevé au rang d’Art.

Survie et Ninjutsu étant intimement liés, ce constat est évident.

Cet Art de l'usage du feu (d’outils à feu) sert une multitude d’intérêts :


- L’art d’attaquer par le feu.

Un but essentiel de ce savoir-faire est évidemment d’attaquer par le feu n’importe quelles structures ennemies, campements, quartier généraux, etc…

Sun Tzu présente dans son douzième article de l’art de la guerre comment attaquer l’ennemi par le feu.


- L’envoie de signaux.

Le feu est un excellent élément ayant permis par le passé l’envoi de signaux à des troupes alliés.

La communication par le feu est un domaine qui mérite d’être étudié dans le cadre de la survie en milieu hostile ou du survivalisme.

Maitriser l’envoie de signaux à l’aide de fumé en plein jour ou d’effets pyrotechniques de nuits est d’une importance capitale sans autres moyens de communication moderne.

Les torches éclairantes ou fumigènes sont des outils incontournables dans le milieu militaire, maritime mais aussi plus proche du quotidien, sur un grand nombre de chantiers de travaux public isolés ou présentant un risque particulier.

Aujourd’hui encore de nombreux principes de survie sont omniprésent au quotidien lorsque l'on sait ou regarder...


- La production de chaleur.

La production de chaleur n’a pas pour simple but de rendre confortable une situation.

Inutile d'attendre -5 degré sur le thermomètre pour mourir d’hypothermie.

Si le chauffage central nous fait oublier cette dure réalité, ce confort moderne n'a pas toujours existé, n'existe pas pour tous le monde et peut disparaitre dans certaines circonstances.

Même en étant relativement tolérant au froid ou en y étant ponctuellement confronté, il est des situations ou une source de chaleur permet de gagner en efficacité en évitant l’engourdissement des membres et plus particulièrement des doigts lorsqu’il devient utile ou vital d’avoir recours à toute sa dextérité et toutes ses sensations tactiles.

Lorsque la survie en dépend, une simple chaufferette bien étudiée pourra donner le change.


- La cuisson.

Si la cuisson des aliments n’est pas une nécessité absolue dans certains cas, il en est d’autres ou un feu bien contenu est d’une importance vital.

Cela peut être le cas pour la cuisson de certains aliments immangeable, indigeste ou toxique lorsqu’ils sont crus, mais aussi lorsqu’il s’agit de purifier de l’eau en la portant à ébullition.

- L'éclairage.

Sans électricité dans un local, sans lampe torche dans l'obscurité, le feu est la source de lumière que tout homme doit savoir maitriser.

Fabriquer des bougies, produire du combustible liquide pour lampe à huile, fabriquer une torche de bois, créer divers dispositifs d'éclairages au feu et bien sûr créer la flamme qui vous éclairera n'est pas aussi simple qu'il y parait.

Ces savoir faire s'apprennent...

Et soyez sûr que s'éclairer dans certaines circonstances pourrait faire la différence entre vivre et mourir. 
Les quelques éléments qui viennent d'être exposés peuvent sembler évident et d’une simplicité enfantine à mettre en place.

Mais détrompez-vous, il ne s’agit en aucun cas d’allumer une flamme et de laisser le miracle du feu agir.


Chacune de ces applications nécessitent un savoir-faire spécifique à commencer par :


- L’art de produire du feu.

Si briquets et allumettes sont des outils extrêmement utiles que vous devez posséder en de multiples exemplaires et stockés en de multiples endroits, être apte à faire un feu sans ces outils doit être pour toute personne impliqué dans sa survie, une simple formalité.

Maitrisez L’Art de Produire du Feu !


Un autre aspect de la maitrise du feu réside dans la capacité à le contenir.

Cet aspect de la maitrise du feu concerne les :


- Réchauds.

- Chaufferettes.

- Foyers spéciaux.

- Et autres contenant pour flammes et substances inflammables.


Ces connaissances sont essentielles à :

- La maitrise des fumées de combustion (la limiter ou l'accentuer).

- La préservation et le transport d’une flamme ou d’une braise.

- La bonne orientation de la lumière d’une flamme ou de sa chaleur.

- La rétention des flammes pour éviter leur propagation.

- Et évidement le détournement de ces connaissances pour favoriser un incendie dans le cadre de l’art de la guerre.


Ce qui nous amène à un dernier aspect primordial de la maitrise du feu :

- La connaissance des substances inflammables et autres combustibles.

Toutes ces connaissances utilisées conjointement avec efficacité forment ce qui peut être nommé ici "L’Art du Feu" :

- Éviter qu’une torche ou un feu de camp ne s’éteigne sous le vent ou la pluie.

- Faire un feu de camps sans qu’il ne soit repérable par un ennemi.

- Composer un fumigène efficace pour couvrir sa fuite, mener une attaque ou envoyer des signaux.

- Enflammer des flèches qui ne s’éteignent pas sur leur course.

- Démarrer un incendie dans le camp adverse de façon efficace.

- Se faire passer pour un artiste de rue "cracheur de feu" pour détourner l'attention d'une foule ou espionner.


Tout ceci devait être connu des Shinobi.


Aujourd’hui encore, certains de ces savoirs doivent être appris et compris de toute personne souhaitant accroitre ses capacités à survivre.

Si il n’est pas question ici d’inciter qui que ce soit à provoquer un incendie criminel, il est par exemple plus que raisonnable de connaitre comment se protéger d'un incendie, sortir vivant d’un incendie et lutter contre un départ de feu.

L’art de produire du feu, l’utilisation du feu en survie et survivalisme et la connaissance des outils du feu tel que présenté dans le Bansenshukai et au-delà doivent permettre de survivre de façon saine et de préserver la vie en toutes circonstances.